Trip à trois : pour qui et pourquoi?

Figurant au nombre des fantasmes numéro un chez la gent masculine, le trip à trois impliquant deux filles et un gars ne fait pas l’unanimité au sein des couples, comme le démontrent les témoignages qui suivent. Trip à trois : pour qui et pourquoi? Petit tour d’horizon.

 Par Alexandra Roy

 «J’ai été en couple pendant plusieurs années avec un gars qui me demandait constamment de faire un trip à trois avec une autre fille, raconte Julie L. Il disait que c’était moi qu’il aimait, mais que cela l’exciterait de me voir en action avec une autre fille, car cela lui permettrait de se projeter dans l’action et de s’imaginer à la place de l’autre fille. Je n’étais pas à l’aise avec l’idée, alors j’ai refusé. J’ai toujours pensé que s’il désirait me partager, c’était parce qu’il ne m’aimait pas vraiment.»

Pour ajouter du piquant

Pour Mélissa G., le trip à trois, qu’elle a réalisé plusieurs fois avec son partenaire de longue date, a été une excellente façon d’ajouter du piquant dans sa relation. «Je suis curieuse et ouverte d’esprit, alors cela me garde allumée. Ça me permet de vivre des sensations fortes, ce dont j’ai besoin, et d’aller chercher d’autres stimulations», explique-t-elle.

«Pour moi, c’est le fun de voir que tout le monde est occupé à faire ou à recevoir», raconte celle qui admet que cela prend une excellente dose de confiance en soi pour pouvoir s’adonner à une telle pratique sans craindre les répercussions négatives sur son couple.

«Il ne faut vraiment pas être de nature jalouse. Pour notre part, nous en parlons par la suite et cela nous excite dans notre quotidien. Nous ne nous chicanons jamais à propos de cela. Il faut dire que j’ai le meilleur partenaire pour effectuer ce genre d’expérience», ajoute celle qui a toujours fait de belles rencontres et qui a toujours hâte à la suivante.

Pour vivre de nouvelles expériences

«J’ai fait quelques trips à trois, il y a quelques années, raconte pour sa part Mélanie B. Nous l’avons fait pour vivre de nouvelles expériences et pour mettre du piquant dans notre vie sexuelle. Après 12 ans de vie et couple et deux enfants, la routine, même sur le plan sexuel, s’était installée. Cela a été une très belle expérience, car cela s’effectuait dans le respect avec une amie que j’appréciais beaucoup. Il nous arrive d’en reparler, mais jamais pour nous chicaner.»

Pour faire plaisir à son copain

Vicki V., elle, l’a fait pour faire plaisir à son copain. «Au début, je trouvais ça cool, car cela excitait mon copain, mais l’autre fille, c’était mon amie, alors je me sentais mal de la toucher. Finalement, je l’ai regretté par la suite, car je n’en ai retiré aucun plaisir. Après coup, je me posais des questions idiotes telles que : est-ce qu’il a plus aimé cela avec elle? Ce n’était pas le fun. Moi et le gars avons rompu, beaucoup plus tard, mais ce n’était pas à cause de cela.»

Pas pour tout le monde

Bien que ce soit l’un des fantasmes les plus communs – autant chez l’homme que chez la femme (avec deux hommes) –, le trip à trois n’est pas pour tout le monde, met en garde la sexologue et chroniqueuse Sophie Brousseau.

«Les personnes qui ont tendance à être complexées ou à se comparer au quotidien ne devraient pas s’adonner à une telle pratique», indique-t-elle.

«Une fille jalouse au quotidien, par exemple, aura possiblement de la difficulté à regarder son chum embrasser une autre fille. Il est parfois préférable d’être célibataire pour essayer le trip à trois afin de vivre l’expérience avec des personnes que nous ne reverrons pas.»

«De plus, si l’un ou l’autre a plus de plaisir avec le ou la partenaire de l’autre sexe, versus quand ils font l’amour ensemble, ça peut être difficile à accepter, d’où l’importance d’être bien avec soi-même, mais aussi d’être heureux dans son couple avant de passer à l’action», conseille-t-elle.

Les mauvaises raisons de le faire

Les personnes qui tentent de réparer une sexualité qui bat de l’aile en ajoutant une tierce personne dans l’équation ou celles qui tentent l’expérience dans l’unique but de faire plaisir à leur conjoint ne devraient pas s’adonner au trip à trois, selon Sophie Brousseau.

Autres mauvaises raisons de passer à l’acte: pour coucher avec une autre personne et ne pas avoir pas l’impression de tromper l’autre, puisque le conjoint est présent, ou parce que c’est bien plus agréable à trois qu’avec notre chum ou notre blonde.

Les questions à se poser

Quant aux bonnes raisons de le faire, la sexologue cite le fait que les deux partenaires aient le même fantasme et que le couple ait une sexualité épanouie à la base. Mais avant de passer à l’action, il faut en parler pour être certain que l’on soit sur la même longueur d’ondes. «Il faut en outre vérifier si notre partenaire désire passer à l’action ou si cela demeure un fantasme. Il faut aussi se poser des questions telles que : est-ce qu’il y a une personne en particulier avec qui on aimerait le faire ? Quel serait le contexte idéal ? Si on l’a déjà fait, qu’est-ce qui a fonctionné et moins bien fonctionné ?»

Toutes ces questions vous permettront de maximiser vos chances de réussir votre expérience sexuelle.

Éviter de le faire sous l’effet de l’alcool

Car les conséquences sur le couple, si l’expérience tourne mal, peuvent être désastreuses. Cela va de la jalousie au bris de confiance, en passant par la chicane et la rupture.

«Il y a également le risque que l’un des deux partenaires développe une attirance très forte envers la troisième personne, indique Sophie Brousseau. Des femmes ont décidé de partir avec l’autre femme parce qu’elles sont tombées amoureuses l’une de l’autre.»

«Et, pour éviter de le regretter, il est préférable de ne pas terminer une soirée bien arrosée par un trip à trois. Certaines personnes ont besoin d’alcool pour passer par-dessus leurs inhibitions, mais le regrettent le lendemain matin.»

 

Laissez votre commentaire