Les deux formes d’infidélité les plus fréquentes

Alors que pour certaines personnes, être infidèle implique absolument un contact sexuel avec une autre personne, il s’avère qu’une autre forme de trahison soit aussi dommageable pour le couple : l’infidélité émotionnelle. Survol des deux principales formes d’adultère, leurs formes et leurs conséquences.

Par Alexandra Roy

Pour Yvon Dallaire, psychologue, auteur et spécialiste des relations de couple, l’infidélité ne se passe pas seulement en bas de la ceinture. «Du moment que l’un des deux conjoints néglige son partenaire pour son travail ou son rôle de parent et ne lui consacre pas autant de temps qu’il le devrait, il y a infidélité», dit-il.

L’infidélité émotionnelle précède souvent l’adultère

Il note que l’infidélité émotionnelle, c’est-à-dire le fait d’aller combler un besoin affectif ailleurs que dans son couple, que ce soit par l’entremise d’une personne ou d’une activité, précède souvent l’infidélité physique.

«Pour être heureux, un individu doit normalement consacrer son temps à parts égales entre quatre sphères, soit sa vie privée, sa vie parentale, sa vie amoureuse et sa vie professionnelle. Du moment qu’il consacre plus de temps à une sphère au détriment d’une autre, on parle d’infidélité.»

Par exemple, un conjoint qui passe son temps à jouer au golf et qui consacre plus de temps à sa passion qu’à son épouse est infidèle. Cette infidélité risque d’avoir des conséquences sur l’autre partenaire, qui se sentira délaissé, selon Yvon Dallaire.

«En retour, le partenaire délaissé pourra être tenté d’aller combler son besoin ailleurs, en se confiant davantage sur ses problèmes à un collègue lui portant de petites attentions ou en succombant plus facilement à la tentation de sauter la clôture, par exemple. Normalement, lorsque les besoins légitimes sont comblés, on n’est pas censé d’avoir envie d’aller voir ailleurs», estime le spécialiste.

Quant aux amitiés homme-femme, qui débouchent souvent sur des infidélités émotionnelles, celles-ci sont possibles, en autant que la dimension sexuelle ait été évacuée. «On peut avoir des confidents, mais il ne faut pas que ces amis prennent plus de place que son partenaire, sinon, il y a infidélité émotionnelle, même s’il n’y a pas eu de passage à l’acte», dit le spécialiste.

Éloignement émotionnel du partenaire principal 

Se définissant par une amitié romantique ou un amour platonique, qui implique ou non des rapports sexuels, l’infidélité émotionnelle est aussi dommageable que l’adultère, selon le thérapeute, auteur et spécialiste des relations de couple Robert Weiss, qui a récemment publié un article sur le sujet.

«Lorsqu’il y a infidélité émotionnelle, l’infidèle s’éloigne émotionnellement de son partenaire primaire pour connecter avec l’autre. Plus intense la connexion avec l’autre personne est, plus intense sera l’éloignement physique et émotionnel avec le partenaire principal. Cela est vrai, peu importe à quel point l’infidèle nie l’affaire, et plus l’infidélité émotionnelle dure longtemps, plus l’éloignement sera prononcé.»

Avertissement que quelque chose ne va pas 

En plus d’éloigner émotionnellement l’infidèle de son conjoint et de briser la complicité et la relation de confiance qui les unit, l’un des dangers de cette forme d’infidélité est qu’il se développe une vraie relation romantique entre l’infidèle et l’autre personne, et que cette attirance émotionnelle se solde par une infidélité physique.

Yvon Dallaire affirme que l’infidélité émotionnelle est une lumière jaune. «C’est un signe que quelque chose ne va pas. Il faut s’arrêter avant que ça devienne une lumière rouge», dit-il.

Pour sa part, bien qu’elle admette que l’infidélité physique puisse être très dommageable pour le couple, la spécialiste des relations de couple Lisa Shield affirme dans cet article qu’elle ne l’est pas autant que l’infidélité émotionnelle.

«Nous mettons beaucoup d’emphase sur l’importance du sexe dans une relation, mais ce qui est vraiment difficile à construire, c’est la connexion émotionnelle. Quelques drinks ou une mauvaise chicane peuvent inciter n’importe qui à se conduire de manière irrationnelle et à sauter la clôture. Au final, le sexe ne demeure que du sexe. Il ne mène pas nécessairement à une connexion émotionnelle. Mais la chose que les gens recherchent le plus, c’est cette connexion émotionnelle qui peut durer toute une vie.»

Quelques statistiques sur l’infidélité

  • L’infidélité physique n’implique pas nécessairement de sentiments, mais ses effets sont tellement dévastateurs que deux couples sur trois vont divorcer, après un passage à l’acte, selon Yvon Dallaire.
  • L’infidélité touche environ 25 à 30 % des hommes et 15 à 25 % des femmes.
  • Additionnés ensemble, ces chiffres indiquent qu’un couple sur deux devra faire face à l’infidélité dans sa vie.

 

 

 

 

Laissez votre commentaire