Trip à trois : pour qui et pourquoi?

0
trip à trois

Figurant au nombre des fantasmes numéro un chez la gent masculine, le trip à trois impliquant deux filles et un gars ne fait pas l’unanimité au sein des couples, comme le démontrent les témoignages qui suivent. Trip à trois : pour qui et pourquoi? Petit tour d’horizon.

 Par Alexandra Roy

 «J’ai été en couple pendant plusieurs années avec un gars qui me demandait constamment de faire un trip à trois avec une autre fille, raconte Julie L. Il disait que c’était moi qu’il aimait, mais que cela l’exciterait de me voir en action avec une autre fille, car cela lui permettrait de se projeter dans l’action et de s’imaginer à la place de l’autre fille. Je n’étais pas à l’aise avec l’idée, alors j’ai refusé. J’ai toujours pensé que s’il désirait me partager, c’était parce qu’il ne m’aimait pas vraiment.»

Pour ajouter du piquant

Pour Mélissa G., le trip à trois, qu’elle a réalisé plusieurs fois avec son partenaire de longue date, a été une excellente façon d’ajouter du piquant dans sa relation. «Je suis curieuse et ouverte d’esprit, alors cela me garde allumée. Ça me permet de vivre des sensations fortes, ce dont j’ai besoin, et d’aller chercher d’autres stimulations», explique-t-elle.

«Pour moi, c’est le fun de voir que tout le monde est occupé à faire ou à recevoir», raconte celle qui admet que cela prend une excellente dose de confiance en soi pour pouvoir s’adonner à une telle pratique sans craindre les répercussions négatives sur son couple.

«Il ne faut vraiment pas être de nature jalouse. Pour notre part, nous en parlons par la suite et cela nous excite dans notre quotidien. Nous ne nous chicanons jamais à propos de cela. Il faut dire que j’ai le meilleur partenaire pour effectuer ce genre d’expérience», ajoute celle qui a toujours fait de belles rencontres et qui a toujours hâte à la suivante.

Pour vivre de nouvelles expériences

«J’ai fait quelques trips à trois, il y a quelques années, raconte pour sa part Mélanie B. Nous l’avons fait pour vivre de nouvelles expériences et pour mettre du piquant dans notre vie sexuelle. Après 12 ans de vie et couple et deux enfants, la routine, même sur le plan sexuel, s’était installée. Cela a été une très belle expérience, car cela s’effectuait dans le respect avec une amie que j’appréciais beaucoup. Il nous arrive d’en reparler, mais jamais pour nous chicaner.»

Pour faire plaisir à son copain

Vicki V., elle, l’a fait pour faire plaisir à son copain. «Au début, je trouvais ça cool, car cela excitait mon copain, mais l’autre fille, c’était mon amie, alors je me sentais mal de la toucher. Finalement, je l’ai regretté par la suite, car je n’en ai retiré aucun plaisir. Après coup, je me posais des questions idiotes telles que : est-ce qu’il a plus aimé cela avec elle? Ce n’était pas le fun. Moi et le gars avons rompu, beaucoup plus tard, mais ce n’était pas à cause de cela.»

Pas pour tout le monde

Bien que ce soit l’un des fantasmes les plus communs – autant chez l’homme que chez la femme (avec deux hommes) –, le trip à trois n’est pas pour tout le monde, met en garde la sexologue et chroniqueuse Sophie Brousseau.

«Les personnes qui ont tendance à être complexées ou à se comparer au quotidien ne devraient pas s’adonner à une telle pratique», indique-t-elle.

«Une fille jalouse au quotidien, par exemple, aura possiblement de la difficulté à regarder son chum embrasser une autre fille. Il est parfois préférable d’être célibataire pour essayer le trip à trois afin de vivre l’expérience avec des personnes que nous ne reverrons pas.»

«De plus, si l’un ou l’autre a plus de plaisir avec le ou la partenaire de l’autre sexe, versus quand ils font l’amour ensemble, ça peut être difficile à accepter, d’où l’importance d’être bien avec soi-même, mais aussi d’être heureux dans son couple avant de passer à l’action», conseille-t-elle.

Les mauvaises raisons de le faire

Les personnes qui tentent de réparer une sexualité qui bat de l’aile en ajoutant une tierce personne dans l’équation ou celles qui tentent l’expérience dans l’unique but de faire plaisir à leur conjoint ne devraient pas s’adonner au trip à trois, selon Sophie Brousseau.

Autres mauvaises raisons de passer à l’acte: pour coucher avec une autre personne et ne pas avoir pas l’impression de tromper l’autre, puisque le conjoint est présent, ou parce que c’est bien plus agréable à trois qu’avec notre chum ou notre blonde.

Les questions à se poser

Quant aux bonnes raisons de le faire, la sexologue cite le fait que les deux partenaires aient le même fantasme et que le couple ait une sexualité épanouie à la base. Mais avant de passer à l’action, il faut en parler pour être certain que l’on soit sur la même longueur d’ondes. «Il faut en outre vérifier si notre partenaire désire passer à l’action ou si cela demeure un fantasme. Il faut aussi se poser des questions telles que : est-ce qu’il y a une personne en particulier avec qui on aimerait le faire ? Quel serait le contexte idéal ? Si on l’a déjà fait, qu’est-ce qui a fonctionné et moins bien fonctionné ?»

Toutes ces questions vous permettront de maximiser vos chances de réussir votre expérience sexuelle.

Éviter de le faire sous l’effet de l’alcool

Car les conséquences sur le couple, si l’expérience tourne mal, peuvent être désastreuses. Cela va de la jalousie au bris de confiance, en passant par la chicane et la rupture.

«Il y a également le risque que l’un des deux partenaires développe une attirance très forte envers la troisième personne, indique Sophie Brousseau. Des femmes ont décidé de partir avec l’autre femme parce qu’elles sont tombées amoureuses l’une de l’autre.»

«Et, pour éviter de le regretter, il est préférable de ne pas terminer une soirée bien arrosée par un trip à trois. Certaines personnes ont besoin d’alcool pour passer par-dessus leurs inhibitions, mais le regrettent le lendemain matin.»

 

Les gens moins enclins à coucher le premier soir

1
couple22

Selon une étude récemment réalisée par OkCupid, les gens seraient moins enclins qu’avant à vouloir coucher avec l’autre lors de leur première date. En effet, tel que le rapporte cet article publié sur le site web du magazine Cosmopolitan, ils étaient 50 % à ne pas vouloir le faire en 2015, contre 31 % en 2005. Signe que les temps ont changé en une décennie.

Par Alexandra Roy

Le sexe en soi ne suffit plus 

Selon OkCupid, ces résultats s’expliqueraient par le fait que le sexe en soi n’est plus suffisant et que de plus en plus de gens seraient concernés par leur comportement sexuel et par leurs désirs en matière de relations amoureuses.

Les femmes hétérosexuelles ont été les plus nombreuses du lot à dire qu’elles ne coucheraient pas avec leur partenaire après leur premier rendez-vous. 75 % d’entre elles ont dit non en 2015, en comparaison avec 52 % en 2005.

Toujours selon les données obtenues par OkCupid, moins de gens ont affirmé se soucier du nombre de partenaires sexuels qu’ils ont eus, moins de gens ont également clamé que c’était mal pour une femme de parler ouvertement de ses exploits sexuels et moins de gens ont indiqué être prêts à fréquenter quelqu’un juste pour le sexe.

Les «sex friends» de plus en plus populaires

En revanche – et paradoxalement –  selon l’auteure de l’article, ces résultats ne veulent pas dire que les gens ont cessé d’avoir du sexe, mais plutôt qu’une nouvelle catégorie de partenaire a vu le jour. Celle des «sex friends».

En effet, d’après l’auteure, le fait que de moins en moins de gens couchent avec leur date le premier soir est que justement, de moins en moins de personnes vont à des premiers rendez-vous. À la place, elles optent pour un verre ou un café vite fait ou encore pour un film sur Netflix, et couchent ensemble par la suite, reléguant leur nouvelle conquête dans la catégorie des «sex friends», soit celle des «Gens avec qui je couche mais que je n’aimerai jamais».

Cette nouvelle catégorie gagnerait en popularité, tandis que celle des chums/blondes serait en déclin en 2015, selon l’auteure du texte.

Et vous, qu’en pensez-vous?

 

Célibataire à la Saint-Valentin? So What!

0
couple21

Je connais des filles pour qui être célibataire à la Saint-Valentin est une catastrophe. Ça l’a déjà été pour moi aussi, il y a plusieurs années. Maintenant, pour moi, être célibataire à la Saint-Valentin est comme être seule le reste des jours de l’année. Même que je trouve avantageux de l’être.

Par Alexandra Roy

Cela veut dire, de un, que je ne suis pas en couple avec la mauvaise personne, ce qui est déjà une excellente nouvelle en soi, et, de deux, que j’ai plus de temps à consacrer à mes projets et à mon bonheur personnel.

En effet, qui de mieux que soi-même pour se connaître et savoir ce qui nous rend heureux?

Choisir le bon partenaire

Plus, j’ai la possibilité de fréquenter plusieurs gars et de choisir celui qui me convient le mieux. N’est-ce pas merveilleux de pouvoir fréquenter des gars comme bon nous semble sans éprouver de remords parce que l’on est en couple et que l’on ne veut pas faire de peine à l’autre personne?

Vous me répondrez : lorsque l’on a trouvé la bonne personne, justement, on n’est pas tenté de regarder ailleurs. Peut-être, mais en attendant, je suis célibataire et j’ai l’impression d’en profiter à fond.

Pourquoi pleurer le fait d’être seule? A-t-on réellement besoin d’être en couple pour être heureux? Je me dis qu’une personne qui définit son bonheur sur le simple fait d’être en couple ou non ne l’est pas entièrement, et c’est ce que je trouve le plus triste.

Être bien avec soi-même

Que vous soyez seul ou en couple, le plus important, c’est d’être bien avoir soi-même. Je pense que c’est ça, ultimement, qui nous rend heureux. Plus le fait d’avoir trouvé la bonne personne, notre complément, un partenaire qui nous aide à évoluer et à devenir une meilleure personne.

Mais pour cela, il importe de prendre le temps de bien connaître l’autre pour s’assurer de faire le bon choix et ne pas se ruer sur le premier venu en vue d’être en couple à tout prix, dit le psychologue et auteur Yvon Dallaire. Je trouve que son affirmation fait du sens.

Alors, célibataire à la Saint-Valentin? So what! Prenez du temps pour vous et aussi de bien magasiner votre prochain Cupidon. Qui sait, il pourrait le rester pour le reste de votre vie!

Joyeuse Saint-Valentin à tous! <3

P.S. Je vous laisse sur cette citation qui m’a été transmise par Danieka, une de mes amies d’enfance. «Ce n’est pas tout le monde qui est célibataire qui est seul; ce n’est pas tout le monde qui est en couple qui est en amour.»

Pour moi, cela ne pourrait être plus vrai et représentatif du message que j’essaie de véhiculer.

Et vous, qu’en pensez-vous?

12734163_228191927513926_1259417515598565457_n

 

 

Pourquoi les femmes aiment-elles les bad boys?

1
couple19

Avec l’histoire des jeunes fugueuses de Laval qui tombent entre les griffes de proxénètes, on a récemment beaucoup parlé des mauvais garçons. Plusieurs se demandent, dont le chroniqueur Richard Martineau, qui en a fait le sujet de l’une de ses récentes chroniques, pourquoi les femmes ont un faible pour les bad boys.

Par Alexandra Roy

Pour les faire vibrer

Eh bien, ce n’est pas compliqué. Selon le psychologue et auteur Yvon Dallaire : «Les femmes ont un double agenda. Elles recherchent un bad boy pour les faire vibrer et un bon gars pour l’engagement et l’éducation de leurs enfants.»

Or, le problème, c’est qu’on ne peut avoir les deux. Pour être heureuses, les femmes doivent donc faire un choix, en l’occurrence opter pour le bon gars. Le défi d’un couple heureux, selon le spécialiste des relations amoureuses, est de briser la routine – inévitable dans toutes les unions – afin de maintenir la flamme entre les deux partenaires.

«Ce genre de femme-là (qui aime les bad boys) doit accepter une baisse d’intensité passionnelle pour accepter un peu plus de stabilité (en choisissant le bon gars). Cette dernière risque évidemment de devenir ennuyante et routinière, mais le défi d’un couple, c’est justement de garder un juste milieu entre l’intensité, qui ne peut pas durer éternellement, et une sécurité et une stabilité, qui risquent de devenir ennuyantes. On ne peut pas éviter la routine, mais on peut s’organiser pour la changer régulièrement pour entretenir un certain désir», dit-il.

La quête incessante de la passion

Les femmes – tout comme les hommes – sont à la recherche de papillons dans l’estomac, de cette flamme qui brûle et qui n’est jamais éternelle que l’on appelle la passion et qui fait en sorte que l’on croit aimer une personne sans même la connaître. On l’aime pour les fantasmes et les rêves qu’elle fait naître en nous, pour ses attraits physiques et les sentiments intenses que l’on ressent en sa présence.

Or, selon Yvon Dallaire, on ne peut aimer une personne sans la connaître. On peut éprouver du désir, certes, mais pour parler d’amour, il doit y avoir connaissance de l’autre sous son vrai jour.

«Au moment de la passion, je ne suis pas en amour avec l’autre, je suis en amour avec des sentiments, des émotions et des rêves; c’est très narcissique comme sentiment», dit-il.

Dépendance affective

Je suis d’accord avec Richard Martineau lorsqu’il mentionne aussi que les filles qui n’ont pas confiance en elles ont tendance à être plus attirées vers les mauvais garçons qui ne les traitent pas bien. En ce sens, peut-être s’agit-il également d’un problème de dépendance affective.

En général, les filles qui sont dépendantes affectives ont manqué d’amour dans leur jeunesse, en raison d’un parent absent, et cherchent à combler ce manque en s’amourachant – souvent sans le savoir – de partenaires ressemblant à leur parent fautif.

Mauvais choix de partenaire

Elles choisissent par exemple un partenaire indisponible émotionnellement, car cela leur rappelle leur père qui n’était pas là pour elles, et tentent par tous les moyens de conquérir cette personne en vue de récupérer cet amour perdu. Le problème, c’est qu’elles n’y parviendront jamais, choisissant au départ des partenaires qui n’ont pas les capacités de les rendre heureuses.

Selon Robin Norwood, auteure du livre Ces femmes qui aiment trop, ces filles peuvent également choisir un partenaire sadique, froid, distant, abusif ou adoptant tout autre type de comportement négatif leur rappelant le premier contact qu’elles ont eu avec leur parent fautif.

Cela pourrait expliquer pourquoi ces filles ont tendance à tomber entre les griffes de ces séducteurs manipulateurs. Ces derniers leur redonnent la confiance, l’amour et la valorisation dont elles ont besoin pendant un certain temps, pour mieux les manipuler par la suite.

Selon Robin Norwood, la raison qui explique pourquoi ces filles continuent de reproduire le même pattern, c’est-à-dire de s’amouracher de mauvais garçons, est qu’elles n’apprennent pas de leurs expériences malheureuses et continuent de commettre les mêmes erreurs.

Briser le pattern

La seule solution qui existe, pour briser ce pattern malsain, est de prendre connaissance du problème pour mieux le comprendre et de demander de l’aide psychologique au besoin pour y parvenir.

Car, chose certaine, ce n’est pas en choisissant des mauvais garçons que les femmes trouveront le bonheur auquel elles aspirent. Oui, ceux-ci peuvent réussir à les faire vibrer et à les exciter pendant un certain temps – c’est ce qu’on appelle la passion, qui dure tout au plus trois ans, selon Yvon Dallaire –, mais dans le cas des dépendantes affectives, cet amour perdu qu’elles cherchent à récupérer, c’est d’abord et avant tout en elles-mêmes et en faisant la paix avec leur passé qu’elles réussiront à le trouver.

C’est en comprenant que ce n’est pas en s’entichant de partenaires qui les maltraitent ou qui ne les aiment pas en retour qu’elles trouveront le bonheur, mais plutôt en allant vers les bons gars, qui eux, feront de leur bien-être une priorité.

Devrait-on jouer à l’inaccessible ?

0

Devrait-on jouer à l’inaccessible pour réussir à séduire la personne que l’on convoite ou mettre d’emblée cartes sur table en lui démontrant notre intérêt? Tout dépend de ce que l’on veut, apprend-t-on dans un article de Psychology Today publié la semaine dernière. 

Par Alexandra Roy

En effet, selon l’article, jouer à l’inaccessible en amour peut nuire à une personne, dans la mesure où cela diminue le sentiment d’appréciation – le facteur «liking» en anglais –, qui est censé être basé sur le principe de réciprocité que les autres peuvent ressentir envers nous.

Comme on est plus porté à aimer une personne qui nous démontre de l’intérêt et des sentiments positifs qu’une autre qui semble indifférente, se montrer inatteignable peut jouer en notre défaveur, si ce que l’on cherche est une relation romantique à long terme.

Augmentation du désir

En revanche, une récente étude citée dans le même texte a démontré que se montrer inaccessible pouvait augmenter le désir d’une personne à l’égard d’une autre – en anglais le facteur «wanting» , par opposition au facteur «liking» cité plus haut, qui n’est pas accentué par le fait de percevoir l’autre personne comme étant inaccessible.

Selon les chercheurs, jouer les durs à cuire est parfait pour alimenter les relations d’une nuit ou encore les amourettes, car cela intensifie le désir sexuel, et pour accroître le degré d’attention que l’on vous porte.

Ainsi, si vous voulez qu’un gars vous «veuille» et vous remarque encore plus – à supposer qu’il ait déjà un intérêt à la base –, vous pouvez vous montrer inaccessible. L’être humain est, de par nature, plus attiré envers ce qu’il croit qu’il ne peut avoir, alors les chances sont qu’il vous désirera encore plus, n’étant pas certain de pouvoir vous avoir.

Par contre, si vous voulez augmenter les sentiments positifs qu’il ressent à votre égard en vue de développer une relation à long terme avec lui, c’est préférable de vous montrer intéressée et vulnérable, et de mettre cartes sur table en lui laissant d’emblée voir vos sentiments.

 

 

9 signes qu’il est vraiment intéressé

0

Vous flashez sur un gars ou vous en fréquentez un et aimeriez savoir s’il est vraiment intéressé à vous ? Voici 9 signes flagrants que vous lui plaisez et qu’il veut aller plus loin. 

Par Alexandra Roy

Il vous appelle et vous invite à des événements 

Un gars qui est intéressé vous appelle, vous envoie des messages texte et vous invite à des évènements. Vous n’avez pas à attendre après lui des semaines avant de recevoir de ses nouvelles ou des signes qu’il s’intéresse à vous.

Il vous pose des questions sur vous et vos intérêts

Le gars intéressé aura envie de tout savoir sur vous : vos passions, vos goûts, votre couleur préférée, le projet qui vous tient le plus à cœur ; ce qui vous intéresse le captive au plus haut point et il s’assure de ne rien manquer de ce que vous dites.

Il écoute ce que vous dites

Vous pouvez penser qu’il est fortement intéressé s’il se rappelle de tout ce que vous lui dites et s’il s’en sert pour vous surprendre par la suite.

Il vous place en priorité

Même s’il est très occupé, le gars intéressé trouve toujours du temps pour vous et déplace même des rendez-vous importants dans son horaire pour passer du temps avec vous.

Il vous inclut dans ses plans 

Que ce soit lorsqu’il va voir un match de hockey avec ses amis, lorsqu’il va souper dans sa famille ou lorsqu’il planifie un voyage avec des collègues, le gars intéressé pense à vous et tente le plus possible de vous inclure dans ses plans.

Il vous le dit et fait sentir clairement 

Le gars intéressé vous le dit de vive voix par ses paroles et vous le démontre clairement par ses gestes.

Il vous dit qu’il a hâte de vous voir 

C’est très bon signe, si, avant une rencontre, il vous dit qu’il a hâte de vous voir ou encore qu’il s’ennuie de vous après une activité.

Il vous regarde souvent

Le regard est un signe flagrant d’intérêt envers une personne. Si un garçon multiplie les coups d’œil à votre endroit et que ceux-ci se font de plus en plus longs et persistants, vous pouvez en conclure qu’il est intéressé.

Il ne drague pas les autres filles

Un gars vraiment intéressé ne drague pas les autres filles en votre présence, que ce soit sur le Web, par texto ou au téléphone.

8 signes qu’il veut seulement coucher avec vous

0

Vous croyez qu’il est facile de déterminer si un garçon tente seulement de vous séduire, car il a envie de vous ajouter à sa collection de conquêtes au lit? Détrompez-vous, car si certains indices sont évidents à décoder, d’autres le sont moins.  Voici des éléments à considérer afin de savoir s’il veut seulement coucher avec vous.

Par Alexandra Roy

Il vous convie tard le soir, chez lui seulement

Si votre jules vous invite toujours très tard le soir tard, chez lui seulement, dans son lit, de surcroît, il y a de fortes chances que ce qu’il désire d’abord et avant tout, soit de retirer vos vêtements et de profiter de vos attributs physiques.

Il ne s’intéresse pas vraiment à vous

Un homme qui désire plus qu’une histoire de sexe avec une femme s’intéressera à elle. Il lui posera des questions sur sa personnalité, ses préférences, ses goûts et ses buts dans la vie. Si vous voyez que vos conversations demeurent toujours superficielles et que vos histoires et vos intérêts lui coulent comme de l’eau sur le dos d’un canard, posez-vous des questions.

Il vous laisse plusieurs jours sans nouvelles

Une fois qu’il a obtenu ce qu’il voulait, il vous laisse plusieurs jours sans nouvelles et vous recontacte seulement lorsque son besoin physique se fait de nouveau sentir. Il tarde à répondre à vos messages texte et à vos appels.

Vous n’êtes pas sa priorité

C’est assez facile de constater lorsqu’un homme ne nous met pas en priorité dans ses plans. Si vous sentez que vous êtes le dernier de ses soucis sur sa liste, à part quand il a envie de coucher avec vous, vous pouvez en conclure que la seule chose qu’il désire, c’est justement de vous avoir dans son lit.

Il refuse vos invitations sociales

 Si vous l’invitez à une activité entre amis, en famille ou encore à un évènement mondain en compagnie de vos collègues et qu’il refuse vos propositions à tous les coups, demeurez sur vos gardes. Il se peut fortement qu’il ne voie pas l’intérêt de s’y rendre, considérant que la seule chose qu’il désire, c’est de coucher avec vous.

Vous n’êtes pas exclusive

Un homme qui veut seulement coucher avec vous finira forcément par courtiser d’autres filles pendant votre idylle, et ce, sans aucun remord, puisqu’il n’a aucun attachement affectif envers vous, ni envers quiconque d’ailleurs.

Il n’essaie pas de vous satisfaire au lit

Lorsque vous vous adonnez à des ébats, il passe plus de temps à tenter de se satisfaire qu’à essayer de vous procurer du plaisir. Un gars intéressé à aller plus loin avec une fille tentera par tous les moyens de la faire grimper au septième ciel, car c’est important pour lui.

Il vous le fait savoir clairement

Si votre Roméo vous dit que ce qu’il recherche, c’est seulement une histoire d’un soir, croyez-le sur parole. S’il prend la peine de vous en faire part, c’est qu’il le pense et qu’il ne veut pas que vous vous fassiez d’idées au sujet de votre relation.

Même s’il fait l’amour comme un dieu et qu’il manifeste de la passion à votre égard, n’allez pas penser que vous réussirez à le faire changer d’idée; vous ne vous causerez que du tort émotionnellement.

La journée où il aura envie de développer quelque chose de plus profond, il vous le fera savoir, ne vous inquiétez pas!

Les 6 facteurs de réussite d’un couple

0

Quels sont les facteurs qui laissent présager qu’un couple fonctionnera ou non à long terme ? Plus encore qu’une simple question d’attirance physique, le succès d’une union durable repose sur le facteur compatibilité. Pour le mesurer, le psychologue et auteur Yvon Dallaire se base sur ces 6 critères, qu’il appelle sources de conflits insolubles.

Par Alexandra Roy

En fonction de cette théorie, si vous possédez des visions trop différentes concernant ces points, vous vous buterez tôt ou tard à une rupture. En revanche, si vous et votre partenaire êtes compatibles à au moins 70 % sur ces éléments, vous avez des chances de faire partie de ces couples heureux qui durent.

  1. L’éducation des enfants

 Vous êtes sur la bonne voie si, sans nécessairement être d’accord sur tout, vous êtes en mesure de vous entendre sur la manière dont vous éduquerez vos enfants. La clé ici, comme pour tous les autres points, est de négocier des ententes à double gagnant, comme l’explique le spécialiste.

  1. La sexualité

 Vous voulez faire l’amour deux fois par jour et votre partenaire une fois par semaine ? Vous êtes de type matin et lui ou elle de type soir ? Ne pas être suffisamment sur la même longueur d’onde sur le plan de la sexualité risque de vous nuire et de vous séparer à long terme.

  1. Les relations avec les belles-familles

Eh oui, les belles-familles peuvent saper une relation si vos rapports respectifs avec elles sont trop tendus ou encore si l’un des deux partenaires désire tisser des liens plus serrés avec elles, tandis que l’autre désire s’en éloigner. Ce n’est pas pour rien que les psychologues les surnomment «l’ennemi naturel» du couple.

  1. La vie professionnelle versus la vie privée

Pour qu’un couple puisse s’épanouir, chacun des conjoints doit pouvoir se réaliser sur le plan personnel et professionnel. Or, il est parfois difficile de conjuguer travail, famille, loisirs et couple. Les unions heureuses sont celles composées de partenaires qui réussissent à s’accorder suffisamment de temps ensemble pour prospérer, mais qui ne négligent pas pour autant leurs propres intérêts et leur vie professionnelle.

  1. Les tâches ménagères

Autre sujet de discorde, s’il en est un: les tâches ménagères. Si vous et votre amoureux ne parvenez pas à trouver d’entente à double gagnant sur la gestion des tâches ménagères, ces corvées, qui vous paraissent à première vue anodines, risquent de devenir plus lourdes que vous ne le croyez avec le temps. En effet, une simple assiette qui traine dans l’évier peut provoquer une dispute explosive, si vous ne parvenez pas à vous entendre sur ce point.

  1. L’argent

L’une des raisons numéro un pour lesquelles un couple se chicane, l’argent peut rapidement devenir une source de conflit insoluble si vous ne réussissez pas à vous entendre sur la manière de le gérer au sein du couple. La solution selon Yvon Dallaire? Ouvrir trois comptes : l’un conjoint, et deux autres personnels (un pour chacun des partenaires) pour que tout le monde puisse y trouver son compte.

Lisez aussi 3 choses importantes à considérer pour trouver le bon partenaire.

Amour : pourquoi les hommes tombent plus rapidement

0

Je lisais cet article fort intéressant du Elite Daily, récemment, qui explique pourquoi les hommes tombent plus rapidement et plus intensément en amour que les femmes. Eh oui, difficile à croire, mais c’est pourtant ce qu’affirme Marissa Harrison, psychologue à l’Université d’État de Pennsylvanie, qui a réalisé une étude sur 172 étudiants, dans laquelle elle a demandé aux participants s’ils avaient déjà été en amour.

Par Alexandra Roy

Lorsque les sondés répondaient oui, elle leur demandait combien de temps cela leur avait pris pour prononcer à l’autre les mots «Je t’aime». Étonnamment, les hommes ont été plus rapides à déclarer leur amour que les demoiselles. En effet, ceux-ci l’ont fait en moyenne après quelques semaines de fréquentation, alors que les femmes l’ont plutôt fait après quelques mois.

Selon l’auteure de l’étude, plusieurs raisons expliquent pourquoi les hommes tombent plus rapidement et intensément en amour que les femmes. Parmi celles-ci, le fait que toute leur vie, les hommes ont appris à refouler leurs émotions et à ignorer leur besoin d’amour maternel. Cela fait en sorte qu’une fois qu’ils réussissent à combler ce besoin avec l’amour d’une femme, ils ont de la difficulté à y renoncer.

Les hommes sont plus territoriaux que les femmes

Les hommes sont aussi plus territoriaux que les femmes, d’après l’auteur de l’article. Ils sont plus difficiles à attraper, mais une fois qu’ils sont sous l’emprise d’une femme, ils ne démordent pas et deviennent protecteurs. Ils aiment démontrer de la possession et du pouvoir, tout en abandonnant le contrôle de leurs émotions.

Ils ne questionnent pas leurs émotions

Contrairement aux femmes, qui analysent leurs émotions dans le moindre détail, les hommes ne se questionnent pas à savoir pourquoi ils se sentent d’une manière ou d’une autre, ou si leurs sentiments sont trop fous ou trop forts. Ils ne se demandent pas si l’amour qu’ils ressentent est en réalité seulement du désir ou s’ils cherchent à combler un manque affectif ; ils font confiance à leur instinct et se laissent guider par leurs sentiments, tout simplement.

Ils ne sont pas habitués à ressentir une connexion émotionnelle

Tandis que les femmes entretiennent des rapports émotionnels étroits avec leurs amies et les membres de leur famille, les hommes nourrissent des rapports plus froids et formels avec leurs proches. Lorsque finalement, ils réussissent à ressentir une connexion émotionnelle forte avec quelqu’un, en l’occurence une femme, ils ont de la difficulté à la laisser partir. C’est ce qui explique leur intensité plus prononcée lorsqu’ils sont en amour.

Ils veulent être comme leur père, mais ont encore besoin de leur mère

Les hommes veulent être des pères forts et en contrôle comme ceux avec qui ils ont grandi et qu’ils admirent plus que tout, mais au fond d’eux-mêmes, ils sont encore des petits garçons qui ont besoin d’amour et qui désirent que l’on prenne soin d’eux.

Voilà, vous savez maintenant pourquoi les hommes tombent plus vite et plus fort en amour que les femmes, alors si vous êtes la chanceuse qui a réussi à conquérir son cœur, gare à vous, car il risque de ne plus vouloir vous laisser partir !

Pourquoi c’est difficile d’être fidèle selon Monica Bellucci

0
Monica Bellucci at the Women's World Awards 2009 in Vienna, Austria

On cherche souvent à savoir pourquoi les gens sont infidèles en couple. Si les psychologues et les sexologues sont unanimes sur la question : l’adultère survient lorsqu’il y a un manque à combler dans le couple, et ce, que celui-ci soit d’ordre sexuel, émotif ou psychologique, la star du film Ville-Marie et de 007 Spectre, Monica Belluci, pourrait avoir une autre explication.

Par Alexandra Roy

En effet, celle-ci a déclaré dans une entrevue qu’elle trouvait difficile d’être fidèle dans la vie, car il est fort complexe de dénicher une personne qui possède toutes les caractéristiques que l’on recherche, tel que le rapporte cet article, paru sur Canoe.ca.

Je trouve que son commentaire fait parfaitement du sens et que cela explique bien des choses. Une personne peut nous plaire physiquement et posséder deux ou trois qualités que nous apprécions, mais peut-elle vraiment détenir toutes les caractéristiques que nous recherchons, là est la question.

Voilà qui explique peut-être pourquoi certains d’entre nous peinons difficilement à se retenir de ne pas sauter la clôture. Et vous, qu’en pensez-vous ? Pourquoi les gens sont infidèles selon vous ?