Combien de temps ça prend, tomber en amour ?

0
couple-1502618_1920

Un cinquième de seconde, c’est le minimum de temps que ça prend pour tomber en amour, selon une récente étude réalisée par des chercheurs de l’université de Syracuse, près de New York.

En effet, tel que mentionné dans cet article, à la vue de l’être aimé, le cerveau secrète 12 hormones agissant sur nos fonctions cognitives complexes. Celles-ci provoquent des sentiments d’euphorie et de bien-être.

Avant même que l’on s’en rende compte, le cerveau crée une image mentale idéale de ladite personne sans tenir compte de sa vraie personnalité. Le cerveau idéalise pour ainsi dire l’autre personne et en devient amoureux.

Pour lire l’article complet, cliquez ici.

 

 

 

Les deux formes d’infidélité les plus fréquentes

0
divorce-908743_1920

Alors que pour certaines personnes, être infidèle implique absolument un contact sexuel avec une autre personne, il s’avère qu’une autre forme de trahison soit aussi dommageable pour le couple : l’infidélité émotionnelle. Survol des deux principales formes d’adultère, leurs formes et leurs conséquences.

Par Alexandra Roy

Pour Yvon Dallaire, psychologue, auteur et spécialiste des relations de couple, l’infidélité ne se passe pas seulement en bas de la ceinture. «Du moment que l’un des deux conjoints néglige son partenaire pour son travail ou son rôle de parent et ne lui consacre pas autant de temps qu’il le devrait, il y a infidélité», dit-il.

L’infidélité émotionnelle précède souvent l’adultère

Il note que l’infidélité émotionnelle, c’est-à-dire le fait d’aller combler un besoin affectif ailleurs que dans son couple, que ce soit par l’entremise d’une personne ou d’une activité, précède souvent l’infidélité physique.

«Pour être heureux, un individu doit normalement consacrer son temps à parts égales entre quatre sphères, soit sa vie privée, sa vie parentale, sa vie amoureuse et sa vie professionnelle. Du moment qu’il consacre plus de temps à une sphère au détriment d’une autre, on parle d’infidélité.»

Par exemple, un conjoint qui passe son temps à jouer au golf et qui consacre plus de temps à sa passion qu’à son épouse est infidèle. Cette infidélité risque d’avoir des conséquences sur l’autre partenaire, qui se sentira délaissé, selon Yvon Dallaire.

«En retour, le partenaire délaissé pourra être tenté d’aller combler son besoin ailleurs, en se confiant davantage sur ses problèmes à un collègue lui portant de petites attentions ou en succombant plus facilement à la tentation de sauter la clôture, par exemple. Normalement, lorsque les besoins légitimes sont comblés, on n’est pas censé d’avoir envie d’aller voir ailleurs», estime le spécialiste.

Quant aux amitiés homme-femme, qui débouchent souvent sur des infidélités émotionnelles, celles-ci sont possibles, en autant que la dimension sexuelle ait été évacuée. «On peut avoir des confidents, mais il ne faut pas que ces amis prennent plus de place que son partenaire, sinon, il y a infidélité émotionnelle, même s’il n’y a pas eu de passage à l’acte», dit le spécialiste.

Éloignement émotionnel du partenaire principal 

Se définissant par une amitié romantique ou un amour platonique, qui implique ou non des rapports sexuels, l’infidélité émotionnelle est aussi dommageable que l’adultère, selon le thérapeute, auteur et spécialiste des relations de couple Robert Weiss, qui a récemment publié un article sur le sujet.

«Lorsqu’il y a infidélité émotionnelle, l’infidèle s’éloigne émotionnellement de son partenaire primaire pour connecter avec l’autre. Plus intense la connexion avec l’autre personne est, plus intense sera l’éloignement physique et émotionnel avec le partenaire principal. Cela est vrai, peu importe à quel point l’infidèle nie l’affaire, et plus l’infidélité émotionnelle dure longtemps, plus l’éloignement sera prononcé.»

Avertissement que quelque chose ne va pas 

En plus d’éloigner émotionnellement l’infidèle de son conjoint et de briser la complicité et la relation de confiance qui les unit, l’un des dangers de cette forme d’infidélité est qu’il se développe une vraie relation romantique entre l’infidèle et l’autre personne, et que cette attirance émotionnelle se solde par une infidélité physique.

Yvon Dallaire affirme que l’infidélité émotionnelle est une lumière jaune. «C’est un signe que quelque chose ne va pas. Il faut s’arrêter avant que ça devienne une lumière rouge», dit-il.

Pour sa part, bien qu’elle admette que l’infidélité physique puisse être très dommageable pour le couple, la spécialiste des relations de couple Lisa Shield affirme dans cet article qu’elle ne l’est pas autant que l’infidélité émotionnelle.

«Nous mettons beaucoup d’emphase sur l’importance du sexe dans une relation, mais ce qui est vraiment difficile à construire, c’est la connexion émotionnelle. Quelques drinks ou une mauvaise chicane peuvent inciter n’importe qui à se conduire de manière irrationnelle et à sauter la clôture. Au final, le sexe ne demeure que du sexe. Il ne mène pas nécessairement à une connexion émotionnelle. Mais la chose que les gens recherchent le plus, c’est cette connexion émotionnelle qui peut durer toute une vie.»

Quelques statistiques sur l’infidélité

  • L’infidélité physique n’implique pas nécessairement de sentiments, mais ses effets sont tellement dévastateurs que deux couples sur trois vont divorcer, après un passage à l’acte, selon Yvon Dallaire.
  • L’infidélité touche environ 25 à 30 % des hommes et 15 à 25 % des femmes.
  • Additionnés ensemble, ces chiffres indiquent qu’un couple sur deux devra faire face à l’infidélité dans sa vie.

 

 

 

 

Pourquoi trop analyser n’est pas bon?

0
couple-1502610_1920

Cela vous est sûrement déjà arrivé. Vous flashez sur un gars et vous vous demandez s’il est intéressé et espérez qu’il le soit. Dans une tentative de déterminer si oui ou non il l’est, vous vous mettez à analyser absolument tout, mais tout ce qu’il dit, écrit ou fait. Chaque lettre, espace, signe de ponctuation et émoticône de ses courriels, chaque délai entre les messages qu’il vous envoie, chaque regard, chaque pas, chaque geste. Les filles, voici pourquoi cela ne sert à rien de trop analyser les gars !

Par Alexandra Roy

Parce qu’ils ne pensent pas comme nous

Le cerveau des gars n’est pas programmé comme le nôtre. C’est prouvé scientifiquement; ils ne sont pas autant émotionnels que nous et beaucoup plus pragmatiques.

La preuve : avez-vous déjà remarqué que pour 10 lignes que vous lui écrivez, il vous en répondra en général une seule ou trois mots. Ou genre : OK. Ou encore, lorsque vous lui posez quatre questions dans un même courriel, et qu’il ne vous répond qu’à une seule. La raison est simple: les gars n’analysent pas autant que nous et n’aiment pas se casser la tête.

Par conséquent, les chances que ses messages contiennent des codes secrets sont minces. Morale de l’histoire : il ne faut pas voir au-delà du message qu’il vous envoie. Pour savoir si un gars est vraiment intéressé, c’est simple, lisez cet article.

Parce que c’est épuisant et que vous tournez en rond

OK, après des heures d’analyse, vous en êtes venue à la conclusion, appuyée par vos amies à qui vous avez cassé la tête avec la phrase: «penses-tu qu’il est intéressé ?» que peut-être qu’il l’est, justement.

Et après ? Vous n’êtes pas plus avancée, car ce ne sont là que des suppositions. Comme on dit: avec des si, on ne va pas bien loin. Au lieu d’analyser chacun de ses faits et gestes et de retourner la question dans tous les sens, pourquoi ne pas lui demander, tout simplement, si vous doutez de ses sentiments et de ses intentions à votre égard ?

Normalement, lorsque vous demandez franchement à un gars ce qu’il pense, les chances sont qu’il vous dira la vérité, qu’elle vous plaise ou non. Et dites-vous que le pire qu’il puisse arriver, c’est qu’il vous dise qu’il ne partage pas vos sentiments. Et puis après ? Au moins, vous cesserez de vivre dans l’illusion et vous pourrez passer à autre chose en toute quiétude.

Par ailleurs, normalement, les signes qu’un gars est intéressé sont évidents et vous n’avez pas à vous le demander. Certains gars peuvent être plus discrets que d’autres et avoir du mal à vous l’avouer, mais en général, lorsque vous plaisez à un gars, ne vous inquiétez pas, il s’organisera pour vous le faire savoir.

Parce que vous ne vivez pas le moment présent  

Une autre raison pour laquelle trop analyser en amour n’est pas bon est que pendant que vous perdez votre temps à décortiquer les signes de ponctuation de votre jules, vous ne vivez pas le moment présent et ratez plein d’opportunités de vivre des instants magiques avec vos proches.

En effet, pendant que votre esprit est accaparé par vos pensées analytiques, vous n’êtes pas en mesure de vivre pleinement les émotions que vous seriez normalement censée ressentir en vous concentrant sur le présent et non sur le passé ou le futur.

Parce que vous vous causez du tort pour rien

Souvent, lorsqu’on analyse trop, c’est en vue de trouver des poux là où il n’y en a pas. Par exemple : «s’il ne m’a pas appelée, c’est qu’il ne m’aime plus ou n’est pas intéressé.»

Or, cela ne veut pas nécessairement dire que c’est le cas. Par conséquent, tant que vous ne serez pas assurée que c’est le cas, c’est-à-dire en ayant une preuve concrète – il vous le dit ou vous le fait savoir clairement –, cela ne sert à rien de vous faire des idées négatives et de vous torturer mentalement.

En attendant de le savoir, faites autre chose et amusez-vous, au lieu de vous casser la tête, car lui, c’est probablement ce qu’il est en train de faire.

Parce que vous vivez dans le rêve

À l’inverse, se faire des idées trop positives en interprétant chacun de ses signes comme un indice d’intérêt peut aussi vous faire du tort, car le retour à la réalité risque d’être brutal, s’il avère qu’il ne partage pas les mêmes sentiments que vous.

La raison est simple : lorsque nous rencontrons quelqu’un qui nous plait, nous voulons que ce soit the one ; par conséquent, nous avons tendance à l’idéaliser, l’auréoler et voir des signes là où il n’y en a pas.

L’idée est de ne pas vous casser la tête à analyser chacun de ses faits et gestes, de vivre le moment présent, de vous baser sur des faits et non sur des suppositions et d’attendre d’être certaine de quelque chose avant de sauter aux conclusions, qu’elles soient positives ou négatives.

En agissant de la sorte, vous aurez moins de chances d’être déçue et serez mieux en mesure d’apprécier les bons moments que vous vivrez en compagnie de vos proches.

 

 

 

 

 

Le secret du bonheur en amour

0
couple-1209790_1920

Rechercher et attendre l’âme sœur ou se caser avec un partenaire qui ne correspond pas nécessairement à notre idéal amoureux, mais qui s’avère être le meilleur choix pour nous dans le moment; qu’est-ce qui rend le plus heureux en amour ? Il semblerait que ce soit la deuxième option, selon une récente étude réalisée par des chercheurs des universités du Texas et de la Californie.

Par Alexandra Roy

En effet, l’étude, qui a été publiée dans le journal Evolution and Human Behavior, révèle qu’on a plus de chances d’être heureux en amour en acceptant de se caser avec un partenaire qui s’avère être la meilleure option pour nous dans le moment qu’en attendant et en recherchant l’âme sœur, projet utopique selon les chercheurs.

D’après les résultats de l’étude réalisée sur 860 participants, la satisfaction et le bonheur conjugal ne viennent pas du fait d’avoir l’impression d’avoir trouvé l’âme sœur, mais plutôt de celui d’avoir trouvé et de s’être casé avec le meilleur partenaire disponible pour nous.

En d’autres mots, si vous êtes casé avec quelqu’un qui vous semble être un partenaire approprié pour vous, vous avez plus de chances d’éprouver du bonheur et de la satisfaction conjugale que si vous êtes dans l’attente de trouver la personne correspondant à tous vos idéaux amoureux. Bonne nouvelle, n’est-ce pas ?

Non, la perfection n’existe pas

Cette théorie va de pair avec les recherches que j’ai réalisées sur le sujet de l’âme sœur. D’après le psychologue et auteur Yvon Dallaire, l’âme sœur n’existe pas ; c’est une pure illusion. «Ce qui existe, ce sont des partenaires appropriés et compatibles», dit-il.

Pour être heureuse en amour, vous devez donc rechercher un partenaire compatible avec qui vous avez des affinités et des intérêts communs. Morale de l’histoire, au lieu de chercher la perfection, ouvrez les yeux et regardez autour de vous ; celui qui a le pouvoir de vous rendre heureuse se trouve peut-être juste sous votre nez !

 

 

 

Devrait-on jouer à l’inaccessible ?

0

Devrait-on jouer à l’inaccessible pour réussir à séduire la personne que l’on convoite ou mettre d’emblée cartes sur table en lui démontrant notre intérêt? Tout dépend de ce que l’on veut, apprend-t-on dans un article de Psychology Today publié la semaine dernière. 

Par Alexandra Roy

En effet, selon l’article, jouer à l’inaccessible en amour peut nuire à une personne, dans la mesure où cela diminue le sentiment d’appréciation – le facteur «liking» en anglais –, qui est censé être basé sur le principe de réciprocité que les autres peuvent ressentir envers nous.

Comme on est plus porté à aimer une personne qui nous démontre de l’intérêt et des sentiments positifs qu’une autre qui semble indifférente, se montrer inatteignable peut jouer en notre défaveur, si ce que l’on cherche est une relation romantique à long terme.

Augmentation du désir

En revanche, une récente étude citée dans le même texte a démontré que se montrer inaccessible pouvait augmenter le désir d’une personne à l’égard d’une autre – en anglais le facteur «wanting» , par opposition au facteur «liking» cité plus haut, qui n’est pas accentué par le fait de percevoir l’autre personne comme étant inaccessible.

Selon les chercheurs, jouer les durs à cuire est parfait pour alimenter les relations d’une nuit ou encore les amourettes, car cela intensifie le désir sexuel, et pour accroître le degré d’attention que l’on vous porte.

Ainsi, si vous voulez qu’un gars vous «veuille» et vous remarque encore plus – à supposer qu’il ait déjà un intérêt à la base –, vous pouvez vous montrer inaccessible. L’être humain est, de par nature, plus attiré envers ce qu’il croit qu’il ne peut avoir, alors les chances sont qu’il vous désirera encore plus, n’étant pas certain de pouvoir vous avoir.

Par contre, si vous voulez augmenter les sentiments positifs qu’il ressent à votre égard en vue de développer une relation à long terme avec lui, c’est préférable de vous montrer intéressée et vulnérable, et de mettre cartes sur table en lui laissant d’emblée voir vos sentiments.

 

 

9 signes qu’il est vraiment intéressé

0

Vous flashez sur un gars ou vous en fréquentez un et aimeriez savoir s’il est vraiment intéressé à vous ? Voici 9 signes flagrants que vous lui plaisez et qu’il veut aller plus loin. 

Par Alexandra Roy

Il vous appelle et vous invite à des événements 

Un gars qui est intéressé vous appelle, vous envoie des messages texte et vous invite à des évènements. Vous n’avez pas à attendre après lui des semaines avant de recevoir de ses nouvelles ou des signes qu’il s’intéresse à vous.

Il vous pose des questions sur vous et vos intérêts

Le gars intéressé aura envie de tout savoir sur vous : vos passions, vos goûts, votre couleur préférée, le projet qui vous tient le plus à cœur ; ce qui vous intéresse le captive au plus haut point et il s’assure de ne rien manquer de ce que vous dites.

Il écoute ce que vous dites

Vous pouvez penser qu’il est fortement intéressé s’il se rappelle de tout ce que vous lui dites et s’il s’en sert pour vous surprendre par la suite.

Il vous place en priorité

Même s’il est très occupé, le gars intéressé trouve toujours du temps pour vous et déplace même des rendez-vous importants dans son horaire pour passer du temps avec vous.

Il vous inclut dans ses plans 

Que ce soit lorsqu’il va voir un match de hockey avec ses amis, lorsqu’il va souper dans sa famille ou lorsqu’il planifie un voyage avec des collègues, le gars intéressé pense à vous et tente le plus possible de vous inclure dans ses plans.

Il vous le dit et fait sentir clairement 

Le gars intéressé vous le dit de vive voix par ses paroles et vous le démontre clairement par ses gestes.

Il vous dit qu’il a hâte de vous voir 

C’est très bon signe, si, avant une rencontre, il vous dit qu’il a hâte de vous voir ou encore qu’il s’ennuie de vous après une activité.

Il vous regarde souvent

Le regard est un signe flagrant d’intérêt envers une personne. Si un garçon multiplie les coups d’œil à votre endroit et que ceux-ci se font de plus en plus longs et persistants, vous pouvez en conclure qu’il est intéressé.

Il ne drague pas les autres filles

Un gars vraiment intéressé ne drague pas les autres filles en votre présence, que ce soit sur le Web, par texto ou au téléphone.

8 signes qu’il veut seulement coucher avec vous

0

Vous croyez qu’il est facile de déterminer si un garçon tente seulement de vous séduire, car il a envie de vous ajouter à sa collection de conquêtes au lit? Détrompez-vous, car si certains indices sont évidents à décoder, d’autres le sont moins.  Voici des éléments à considérer afin de savoir s’il veut seulement coucher avec vous.

Par Alexandra Roy

Il vous convie tard le soir, chez lui seulement

Si votre jules vous invite toujours très tard le soir tard, chez lui seulement, dans son lit, de surcroît, il y a de fortes chances que ce qu’il désire d’abord et avant tout, soit de retirer vos vêtements et de profiter de vos attributs physiques.

Il ne s’intéresse pas vraiment à vous

Un homme qui désire plus qu’une histoire de sexe avec une femme s’intéressera à elle. Il lui posera des questions sur sa personnalité, ses préférences, ses goûts et ses buts dans la vie. Si vous voyez que vos conversations demeurent toujours superficielles et que vos histoires et vos intérêts lui coulent comme de l’eau sur le dos d’un canard, posez-vous des questions.

Il vous laisse plusieurs jours sans nouvelles

Une fois qu’il a obtenu ce qu’il voulait, il vous laisse plusieurs jours sans nouvelles et vous recontacte seulement lorsque son besoin physique se fait de nouveau sentir. Il tarde à répondre à vos messages texte et à vos appels.

Vous n’êtes pas sa priorité

C’est assez facile de constater lorsqu’un homme ne nous met pas en priorité dans ses plans. Si vous sentez que vous êtes le dernier de ses soucis sur sa liste, à part quand il a envie de coucher avec vous, vous pouvez en conclure que la seule chose qu’il désire, c’est justement de vous avoir dans son lit.

Il refuse vos invitations sociales

 Si vous l’invitez à une activité entre amis, en famille ou encore à un évènement mondain en compagnie de vos collègues et qu’il refuse vos propositions à tous les coups, demeurez sur vos gardes. Il se peut fortement qu’il ne voie pas l’intérêt de s’y rendre, considérant que la seule chose qu’il désire, c’est de coucher avec vous.

Vous n’êtes pas exclusive

Un homme qui veut seulement coucher avec vous finira forcément par courtiser d’autres filles pendant votre idylle, et ce, sans aucun remord, puisqu’il n’a aucun attachement affectif envers vous, ni envers quiconque d’ailleurs.

Il n’essaie pas de vous satisfaire au lit

Lorsque vous vous adonnez à des ébats, il passe plus de temps à tenter de se satisfaire qu’à essayer de vous procurer du plaisir. Un gars intéressé à aller plus loin avec une fille tentera par tous les moyens de la faire grimper au septième ciel, car c’est important pour lui.

Il vous le fait savoir clairement

Si votre Roméo vous dit que ce qu’il recherche, c’est seulement une histoire d’un soir, croyez-le sur parole. S’il prend la peine de vous en faire part, c’est qu’il le pense et qu’il ne veut pas que vous vous fassiez d’idées au sujet de votre relation.

Même s’il fait l’amour comme un dieu et qu’il manifeste de la passion à votre égard, n’allez pas penser que vous réussirez à le faire changer d’idée; vous ne vous causerez que du tort émotionnellement.

La journée où il aura envie de développer quelque chose de plus profond, il vous le fera savoir, ne vous inquiétez pas!

Pourquoi c’est difficile d’être fidèle selon Monica Bellucci

0
Monica Bellucci at the Women's World Awards 2009 in Vienna, Austria

On cherche souvent à savoir pourquoi les gens sont infidèles en couple. Si les psychologues et les sexologues sont unanimes sur la question : l’adultère survient lorsqu’il y a un manque à combler dans le couple, et ce, que celui-ci soit d’ordre sexuel, émotif ou psychologique, la star du film Ville-Marie et de 007 Spectre, Monica Belluci, pourrait avoir une autre explication.

Par Alexandra Roy

En effet, celle-ci a déclaré dans une entrevue qu’elle trouvait difficile d’être fidèle dans la vie, car il est fort complexe de dénicher une personne qui possède toutes les caractéristiques que l’on recherche, tel que le rapporte cet article, paru sur Canoe.ca.

Je trouve que son commentaire fait parfaitement du sens et que cela explique bien des choses. Une personne peut nous plaire physiquement et posséder deux ou trois qualités que nous apprécions, mais peut-elle vraiment détenir toutes les caractéristiques que nous recherchons, là est la question.

Voilà qui explique peut-être pourquoi certains d’entre nous peinons difficilement à se retenir de ne pas sauter la clôture. Et vous, qu’en pensez-vous ? Pourquoi les gens sont infidèles selon vous ?

 

3 choses importantes à considérer pour trouver le bon partenaire

0

Récemment, je lisais cet article du Elite Daily, qui est apparu dans mon fil d’actualité sur Facebook, et je me suis dit que cela ne pouvait être plus vrai et mieux écrit. Quels sont les éléments à considérer si l’on veut s’assurer de faire le bon choix de partenaire en amour et connaître le succès auquel on aspire? Voici les 3 choses les plus importantes selon l’auteur du texte.

Par Alexandra Roy

Rechercher activement

Comme l’explique Paul Hudson, l’auteur de l’article, il y a un adage populaire qui dit que c’est quand on ne cherche pas qu’on trouve. Eh bien, cela pourrait être vrai, puisqu’en général, on attire plus les autres si on a pas l’air d’être en mode «désespéré, je cherche à tout prix un partenaire», mais en même temps, ne pas regarder activement nous nuit dans notre quête, puisque nous ne sommes pas alertes à 100 %, et donc risquons de ne pas voir les partenaires potentiels qui croisent notre route.

L’auteur affirme que la plupart des gens que nous rencontrons dépendent du facteur chance. Je ne suis pas d’accord avec ce point; je pense plutôt que cela dépend du destin et de qui nous sommes censés rencontrer dans notre vie et que peu importe le fait que l’on cherche ou non, si nous sommes dus pour faire la connaissance de quelqu’un, nous allons le faire de toute façon.

Néanmoins, je considère que garder les yeux ouverts et «assouplir ses critères de sélection», qui sera le sujet d’un prochain article, peuvent nous aider à faire la rencontre du bon partenaire.

  1. Trouver un meilleur ami

L’un des points les plus importants à considérer, lorsque l’on recherche un partenaire de vie, est d’essayer de trouver quelqu’un qui pourra devenir notre meilleur ami. Étant donné que l’on va passer une bonne partie de notre vie avec cette personne, cette dernière doit pouvoir nous apporter toute l’écoute, le support et l’attention dont on a besoin pour être épanoui.

En fait, votre prochain partenaire devrait être celui avec qui vous éprouvez le plus de plaisir, un partenaire de crime, comme l’explique l’auteur de l’article, celui avec qui vous aurez envie d’explorer, de faire des mauvais coups, de voyager et de devenir une meilleure personne.

  1. Trouver un «partenaire»

 Un partenaire ne doit pas être quelqu’un qui nous complique la vie, mais une personne qui la simplifie. Comme son nom l’indique, le partenaire est un allié, un individu qui nous appuie et encourage et qui marche à côté de nous sans entraver notre chemin ou nous empêcher d’avancer. Une personne qui nous aide à atteindre nos buts et réaliser nos rêves. Un partenaire doit être un partenaire, tout simplement.

  1. Trouver quelqu’un qui nous ressemble

S’il est vrai que les contraires s’attirent, à long terme, les contradictions finissent par nous séparer. C’est ce que pensent l’auteur de l’article ainsi que plusieurs psychologues spécialisés en relations de couple.

Les contraires provoquent la passion et une attirance physique très forte sur le coup, mais cette attirance finit par s’estomper avec le temps et les contraires deviennent sources de conflit et de discordance. Si vous voulez faire le bon choix de conjoint, essayez de trouver quelqu’un qui vous ressemble, qui a les mêmes intérêts, qui partage la même philosophie de vie et qui veut les mêmes choses que vous dans la vie.

Un peu de différence peut être bénéfique pour le couple; après tout, vivre avec quelqu’un de trop semblable peut devenir ennuyant à la longue, mais au final, les deux partenaires doivent être similaires et compatibles s’ils veulent que leur couple perdure.

Lire aussi 3 endroits pour rencontrer l’homme de votre vie.

 

 

Amour ou passion : comment distinguer?

0

Lorsque j’écris mes articles, il m’arrive souvent d’interviewer des spécialistes en relations amoureuses. L’un de ceux qui m’a le plus marquée est le psychologue clinicien et auteur Yvon Dallaire avec sa théorie sur l’amour et la passion. Je m’explique.

Par Alexandra Roy

Lorsque j’avais 15 ans, à l’école secondaire, je croyais que j’étais en amour par-dessus la tête avec un garçon que je ne connaissais pas. Tout ce que je savais, c’est qu’il était beau comme un Dieu, qu’il s’appelait Justin (nom fictif) et qu’il était l’amour de ma vie.

Je le voyais dans ma soupe, ne pensais qu’à lui jour et nuit, et étais convaincue que c’était ça, l’amour, qu’il n’y avait que lui sur la terre, qu’il était mon âme soeur, et que si notre union ne fonctionnait pas, plus jamais je ne vivrais une chose semblable.

J’ai eu raison pour ce dernier point, car je n’ai plus jamais revécu quelque chose de similaire. Sauf qu’à cette époque, j’étais à des années-lumière de m’imaginer à quel point mes pensées et mes croyances étaient chimériques.

Une illusion

En effet, des années plus tard, après avoir effectué des recherches sur le sujet, je me rends compte à quel point tout ceci n’était qu’une illusion et qu’en réalité, ce que je prenais pour de l’amour s’avérait en fait être de la passion. Voici comment distinguer les deux.

Vous savez, lorsque vous croisez quelqu’un pour la première fois (ou après) et que vous ressentez des papillons dans l’estomac, que vos genoux se mettent à flancher, que vous perdez vos moyens et que vous vous mettez à rêvasser et à vous imaginer des scènes dignes des plus grands contes de fées avec cette personne?

Eh bien, c’est ça, la passion. Ce sentiment intense qui nous fait vibrer et qui fait en sorte que l’on se sent renaître et flotter et s’imaginer en train de parcourir le monde et de vivre heureux jusqu’à la fin des temps, comme Cendrillon, avec notre prince charmant ou princesse.

Subjugué par la passion, on se croit prêt à tout, même à mourir pour l’être aimé.

Or, ce sentiment, bien qu’il existe, est une illusion, car en réalité, tel que me l’a expliqué Yvon Dallaire, en entrevue : «Au moment de la passion, nous ne sommes pas en amour avec l’autre; nous sommes en amour avec des émotions, des sentiments et des rêves.»

En d’autres mots, nous sommes en amour avec les sentiments que nous éprouvons en présence de l’autre, et non avec la personne elle-même. C’est donc très narcissique comme sentiment.

Le vrai visage de l’autre

Un autre cas auquel je pourrais penser, pour illustrer ce qu’est la passion, est celui d’un amant – un «fling», comme je l’appelais – que j’ai rencontré en voyage et avec qui j’ai vécu deux des plus belles semaines de ma vie.

J’étais convaincue qu’une fois revenus au pays, nous continuerions notre beau conte de fées et que nous formerions un couple solide et heureux jusqu’à la fin des temps, mais tôt ou tard, la réalité a fini par nous rattraper et nous avons découvert le vrai visage de l’autre.

Nous n’étions plus les mêmes amoureux flottant sur notre nuage de voyage pour qui tout autour était merveilleux et idyllique. Nous étions redevenus nous-mêmes, avec nos défauts et qualités, dans notre réalité quotidienne.

Or, c’est précisément à cet instant, lorsque l’on découvre la vraie nature de l’autre, avec ses défauts et qualités, que l’amour véritable est censé naître ou mourir. Tel que l’explique Yvon Dallaire: «L’amour, c’est une décision que l’on prend après avoir découvert l’autre sous son vrai jour.»

Eh bien, le mien est mort dans l’œuf, car en fait, il n’a jamais eu le temps de voir le jour. J’étais trop aveuglée par la passion et subjuguée par les sentiments que j’éprouvais en sa présence. Résultat: cela m’a empêchée de voir mon compagnon sous son vrai jour et de prendre une décision éclairée.

S’engager sans connaître l’autre

Souvent, aveuglés par la passion, nous nous laissons emporter par nos sentiments et nous nous engageons sans prendre la peine de connaître la personne qui se trouve en face de nous. Une erreur, selon Yvon Dallaire.

Nous donnons à l’autre le bon Dieu sans confession, c’est-à-dire que nous nous adonnons à des ébats passionnés, nous nous mettons à emménager chez l’autre et à lui demander sa main; bref à brûler une série d’étapes qui finissent par nous rattraper.

Résultat, nous nous réveillons six mois ou trois ans plus tard, désillusionnés et déçus, et nous croyons être en peine d’amour. Or, la passion dure tout au plus trois ans et donc, les chances sont que ce que vous prenez pour une peine d’amour s’avère en fait une blessure d’égo et d’orgueil.

Pour éviter le désenchantement

Le secret, si vous voulez éviter d’être déçu en amour, c’est de oui, se baser sur l’attirance physique pour choisir son partenaire, car celle-ci est essentielle pour assurer le succès d’un couple à long terme, mais de prendre le temps de connaître l’autre avant de vous donner aveuglément et de vous engager. Car ce n’est pas tout de choisir quelqu’un qui nous attire de l’extérieur; il faut aussi s’assurer que cette personne est compatible et partage les mêmes valeurs à l’intérieur.

Yvon Dallaire conseille de fréquenter l’autre de trois à six mois avant de coucher avec lui. Pendant ce temps, vous pouvez lui faire miroiter à quel point vous êtes un être de plaisir, mais l’idée est de ne pas tout donner d’un coup avant d’être certain que l’autre personne est compatible.

De cette manière, vous éviterez de vous réveiller un beau matin, dans trois mois ou trois ans, déçu, car vous vous êtes rendu compte que le beau prince ou la belle princesse que vous aviez tant cru aimer s’avère en fait être un horrible crapaud ou sorcière avec lequel vous ne pourriez vous imaginer une seconde vivre au quotidien.

Ce phénomène, que l’on appelle le désenchantement, est la cause de 65 % à 80 % des divorces, selon Yvon Dallaire.