Pourquoi trop analyser n’est pas bon?

0
couple-1502610_1920

Cela vous est sûrement déjà arrivé. Vous flashez sur un gars et vous vous demandez s’il est intéressé et espérez qu’il le soit. Dans une tentative de déterminer si oui ou non il l’est, vous vous mettez à analyser absolument tout, mais tout ce qu’il dit, écrit ou fait. Chaque lettre, espace, signe de ponctuation et émoticône de ses courriels, chaque délai entre les messages qu’il vous envoie, chaque regard, chaque pas, chaque geste. Les filles, voici pourquoi cela ne sert à rien de trop analyser les gars !

Par Alexandra Roy

Parce qu’ils ne pensent pas comme nous

Le cerveau des gars n’est pas programmé comme le nôtre. C’est prouvé scientifiquement; ils ne sont pas autant émotionnels que nous et beaucoup plus pragmatiques.

La preuve : avez-vous déjà remarqué que pour 10 lignes que vous lui écrivez, il vous en répondra en général une seule ou trois mots. Ou genre : OK. Ou encore, lorsque vous lui posez quatre questions dans un même courriel, et qu’il ne vous répond qu’à une seule. La raison est simple: les gars n’analysent pas autant que nous et n’aiment pas se casser la tête.

Par conséquent, les chances que ses messages contiennent des codes secrets sont minces. Morale de l’histoire : il ne faut pas voir au-delà du message qu’il vous envoie. Pour savoir si un gars est vraiment intéressé, c’est simple, lisez cet article.

Parce que c’est épuisant et que vous tournez en rond

OK, après des heures d’analyse, vous en êtes venue à la conclusion, appuyée par vos amies à qui vous avez cassé la tête avec la phrase: «penses-tu qu’il est intéressé ?» que peut-être qu’il l’est, justement.

Et après ? Vous n’êtes pas plus avancée, car ce ne sont là que des suppositions. Comme on dit: avec des si, on ne va pas bien loin. Au lieu d’analyser chacun de ses faits et gestes et de retourner la question dans tous les sens, pourquoi ne pas lui demander, tout simplement, si vous doutez de ses sentiments et de ses intentions à votre égard ?

Normalement, lorsque vous demandez franchement à un gars ce qu’il pense, les chances sont qu’il vous dira la vérité, qu’elle vous plaise ou non. Et dites-vous que le pire qu’il puisse arriver, c’est qu’il vous dise qu’il ne partage pas vos sentiments. Et puis après ? Au moins, vous cesserez de vivre dans l’illusion et vous pourrez passer à autre chose en toute quiétude.

Par ailleurs, normalement, les signes qu’un gars est intéressé sont évidents et vous n’avez pas à vous le demander. Certains gars peuvent être plus discrets que d’autres et avoir du mal à vous l’avouer, mais en général, lorsque vous plaisez à un gars, ne vous inquiétez pas, il s’organisera pour vous le faire savoir.

Parce que vous ne vivez pas le moment présent  

Une autre raison pour laquelle trop analyser en amour n’est pas bon est que pendant que vous perdez votre temps à décortiquer les signes de ponctuation de votre jules, vous ne vivez pas le moment présent et ratez plein d’opportunités de vivre des instants magiques avec vos proches.

En effet, pendant que votre esprit est accaparé par vos pensées analytiques, vous n’êtes pas en mesure de vivre pleinement les émotions que vous seriez normalement censée ressentir en vous concentrant sur le présent et non sur le passé ou le futur.

Parce que vous vous causez du tort pour rien

Souvent, lorsqu’on analyse trop, c’est en vue de trouver des poux là où il n’y en a pas. Par exemple : «s’il ne m’a pas appelée, c’est qu’il ne m’aime plus ou n’est pas intéressé.»

Or, cela ne veut pas nécessairement dire que c’est le cas. Par conséquent, tant que vous ne serez pas assurée que c’est le cas, c’est-à-dire en ayant une preuve concrète – il vous le dit ou vous le fait savoir clairement –, cela ne sert à rien de vous faire des idées négatives et de vous torturer mentalement.

En attendant de le savoir, faites autre chose et amusez-vous, au lieu de vous casser la tête, car lui, c’est probablement ce qu’il est en train de faire.

Parce que vous vivez dans le rêve

À l’inverse, se faire des idées trop positives en interprétant chacun de ses signes comme un indice d’intérêt peut aussi vous faire du tort, car le retour à la réalité risque d’être brutal, s’il avère qu’il ne partage pas les mêmes sentiments que vous.

La raison est simple : lorsque nous rencontrons quelqu’un qui nous plait, nous voulons que ce soit the one ; par conséquent, nous avons tendance à l’idéaliser, l’auréoler et voir des signes là où il n’y en a pas.

L’idée est de ne pas vous casser la tête à analyser chacun de ses faits et gestes, de vivre le moment présent, de vous baser sur des faits et non sur des suppositions et d’attendre d’être certaine de quelque chose avant de sauter aux conclusions, qu’elles soient positives ou négatives.

En agissant de la sorte, vous aurez moins de chances d’être déçue et serez mieux en mesure d’apprécier les bons moments que vous vivrez en compagnie de vos proches.

 

 

 

 

 

Le secret du bonheur en amour

0
couple-1209790_1920

Rechercher et attendre l’âme sœur ou se caser avec un partenaire qui ne correspond pas nécessairement à notre idéal amoureux, mais qui s’avère être le meilleur choix pour nous dans le moment; qu’est-ce qui rend le plus heureux en amour ? Il semblerait que ce soit la deuxième option, selon une récente étude réalisée par des chercheurs des universités du Texas et de la Californie.

Par Alexandra Roy

En effet, l’étude, qui a été publiée dans le journal Evolution and Human Behavior, révèle qu’on a plus de chances d’être heureux en amour en acceptant de se caser avec un partenaire qui s’avère être la meilleure option pour nous dans le moment qu’en attendant et en recherchant l’âme sœur, projet utopique selon les chercheurs.

D’après les résultats de l’étude réalisée sur 860 participants, la satisfaction et le bonheur conjugal ne viennent pas du fait d’avoir l’impression d’avoir trouvé l’âme sœur, mais plutôt de celui d’avoir trouvé et de s’être casé avec le meilleur partenaire disponible pour nous.

En d’autres mots, si vous êtes casé avec quelqu’un qui vous semble être un partenaire approprié pour vous, vous avez plus de chances d’éprouver du bonheur et de la satisfaction conjugale que si vous êtes dans l’attente de trouver la personne correspondant à tous vos idéaux amoureux. Bonne nouvelle, n’est-ce pas ?

Non, la perfection n’existe pas

Cette théorie va de pair avec les recherches que j’ai réalisées sur le sujet de l’âme sœur. D’après le psychologue et auteur Yvon Dallaire, l’âme sœur n’existe pas ; c’est une pure illusion. «Ce qui existe, ce sont des partenaires appropriés et compatibles», dit-il.

Pour être heureuse en amour, vous devez donc rechercher un partenaire compatible avec qui vous avez des affinités et des intérêts communs. Morale de l’histoire, au lieu de chercher la perfection, ouvrez les yeux et regardez autour de vous ; celui qui a le pouvoir de vous rendre heureuse se trouve peut-être juste sous votre nez !